JUSQU’OU POURRONS NOUS ALLER ?

En utilisant l’outil de Laurent pour voir où nous pouvons aller, il apparait que le théâtre habituel de nos sorties est largement couvert, puisque nous devrions pouvoir rouler jusqu’aux portes de Lyon vers l’Ouest et jusqu’au Lautaret et le pied du Vercors au sud. Dans les autres directions, ce sont les frontières Suisse et Italienne qui vont nous limiter.
A vos montures !

REPRISE

Après deux mois à marcher ou courir autour de chez nous, ou à pédaler sur Home trainer ou vélo d’appartement, nous allons pouvoir enfin enfourcher nos montures. Voici les premières règles annoncées par Martine Cano, notre présidente de fédération, dans un courrier à tous les clubs:

Ivry-sur-Seine, le 5 mai 2020

MC/AL/20104

Destinataires :

Comités régionaux et départementaux de cyclotourisme (Merci de relayer à vos clubs et licenciés)

Madame la Présidente, Monsieur le Président,

Depuis le 20 avril, la situation sanitaire a évolué, les décisions gouvernementales également. Nous sommes heureux d’avoir des perspectives de reprise.

Sachez que notre Fédération est également intervenue auprès de la Sécurité routière et du coordonnateur interministériel pour le développement de l’usage du vélo afin que soient prises en compte les préoccupations et aspirations de tous les pratiquants.

Le 28 avril dernier, le premier Ministre, lors de son discours sur le déconfinement, annonçait que la reprise des activités sportives de plein air individuelles pourrait avoir lieu le 11 mai prochain sous certaines conditions afin de garantir la sécurité sanitaire des pratiquants et d’éviter toute propagation du virus, sous réserve du maintien du déconfinement.

Après avoir consulté les différents acteurs du sport, la Ministre des sports, Madame Roxana MARACINEANU, a établi les grands principes de ce que pourrait être le déconfinement pour le sport :

http://www.sports.gouv.fr/presse/article/reprise-de-l-activite-sportive?fbclid=IwAR0T7k3GHFKIDC- GCooarPKERCsPUdF90vMAVF2OXSZrxS9ZP2qirp_vGsg

  • Une pratique individuelle en limitant les rassemblements à 10 personnes,
  • Une distanciation de 10 mètres entre deux personnes pour le vélo,
  • Pas de limitation de durée dans la pratique,
  • Dans un rayon de 100 km autour du domicile.

Le Ministère a consulté les fédérations afin de compléter les principes et recommandations par sport ou famille d’activités. Notre Fédération, suite aux travaux menés par notre commission fédérale Sport Santé et par la Direction Technique Nationale, a présenté un certain nombre de préconisations et de souhaits concernant les conditions de reprise de l’activité du cyclotourisme au sein des clubs pour les adultes et pour les jeunes.

…/…

-2-

Quelles que soient les directives officielles à paraître, notre commission Sport Santé transmet ceci :

  • Deux constats :
    • Le virus est toujours présent : il faut adapter nos comportements à sa présence permanente,
    • Vous sortez de deux mois de moindre activité.
  • Des conséquences :
    • Communautaires, il faut tenir compte de nos compagnons de club et des exigences sociales,
    • Votre forme physique n’est pas la meilleure : Prudence,
    • L’âge est un facteur de risque accru ; plus on avance en âge, plus il faut être vigilant.

En pratique à la reprise :

  • Reprenez vos sorties avec la prudence d’un convalescent,
    • Les sorties doivent se calquer sur un redémarrage de saison (distance et niveau de puissance comme en hiver),
    • Ne brûlez pas les étapes. Ne vous fixez pas d’objectifs avant 3 mois,
    • N’hésitez pas à consulter votre médecin si vous avez des doutes sur votre état de forme.

Concernant les organisations des randonnées clubs, aujourd’hui il y a une incertitude quant à la reprise de celles-ci au regard de l’interdiction de tout rassemblement de plus de 10 personnes jusqu’à nouvel ordre.

Le 7 mai prochain, le gouvernement annoncera la mise en œuvre des conditions de pratique du déconfinement, nous ne manquerons pas de vous transmettre celles relatives à notre discipline.

Prenez soin de vous !

Recevez, Madame la Présidente, Monsieur le Président, nos amicales salutations cyclotouristes.

Martine CANO

Présidente de la Fédération française de cyclotourisme

ADIEU FELICIEN !

Quelques jours après avoir fêté son centième anniversaire en famille, notre ami Félicien Missillier nous a quittés dans sa maison du Grand-Bornand le 2 mars 2020.

Félicien avait fondé avec quelques passionnés notre club des Cyclos de la Vallée de Thônes en octobre 1973 et il en fut le premier président ; en regroupant les cyclotouristes de toutes les communes de la vallée, il avait déjà une vision avant-gardiste de notre territoire.

Pendant ses cinq années à la tête de notre club et bien au-delà, il a insufflé à notre association les valeurs qui étaient les siennes : dynamisme, amitié, solidarité et dépassement de soi-même. Il était fier de porter notre couleur orange lors de nos sorties comme à l’extérieur ; il a ainsi participé à Bordeaux-Paris, Paris-Roubaix et plusieurs brevets cyclo-montagnards. Félicien était également un habitué des semaines fédérales depuis celle de Pamiers en 1980, et avait adhéré à son cher Club des Cent Cols fin 1979.

Sur la route, ses compagnons n’oublieront jamais les relais efficaces qu’il tenait à assurer dès qu’un peu de plat apparaissait ; ils entendent encore le clac-clac de sa manette de dérailleur au moment de mettre le grand plateau et d’emmener, tout heureux, la file orange vers le but de la randonnée. En descente, sa technique et son audace faisaient merveille.

Le vélo posé, Félicien exprimait le même enthousiasme et la même joie de vivre ; on ne pouvait passer devant sa maison sans être invités à partager un verre … pour l’amitié aussi, il était très doué. Lors de nos soirées-spectacle « en Roue Libre » dont il était un pilier, il excellait à la fois comme conseiller et comme acteur : parmi tous ses rôles, son imitation de Johnny Halliday nous fait encore frissonner.

Homme hors du commun et en même temps éternel grand enfant, Félicien a eu une vie bien remplie : né dans une famille d’agriculteurs, il a été boulanger, puis fut un des précurseurs du cinéma dans nos vallées. Il orienta ensuite sa vie vers le ski, sa grande passion, et fonda l’Ecole de Ski du Grand-Bornand en 1951. Acteur de l’essor touristique dans son beau village, Félicien apporta tout son sérieux et son énergie dans l’office de tourisme, la Mairie, et la société des remontées mécaniques qu’il a dirigée de 1950 à 1980. Pour tous les services rendus au sport, il a reçu la médaille d’Or Jeunesse et Sports en 2000.

Félicien était une figure de la montagne et, pour les Cyclos de la Vallée de Thônes, un compagnon de route et un modèle. En remontant la Vallée du Borne qu’il aimait tant, nous  nous souviendrons qu’il nous a non seulement appris à rouler mais aussi, un peu, beaucoup, à vivre. « Âr’vi et gran-massi« , Félicien !

                                                                          Les Cyclos de la Vallée de Thônes (74230)